Vincent est un musicien qui a eu l'occasion de pratiquer dans plusieurs formation comme Napoli's WallsWhat do you mean by silence, et plus récemment Médiums. Une des raisons qui nous ont poussées à lui proposer de travailler sur le film était que son univers musical résonnait bien avec l'univers d'Ernest et Célestine, spontané et très libre. Une autre de ces raisons fut qu'il ressemble un peu à Ernest et que son studio ressemble étrangement à la cabane d'Ernest. 

Nous avons commencé à travailler très tôt dans la fabrication du film. Les images définitives n'existaient pas encore mais il me proposait régulièrement d'écouter les thèmes musicaux que le film lui évoquait. Petit à petit, plusieurs mélodies ont vu le jour. Au début, il a fallu trouver un langage commun pour se comprendre, d'autant plus que ma culture musicale était assez peu développé. 

Passé ces moments de flou, la collaboration s'est très bien passée. Nous avions dans l'idée d'attribuer à Ernest et Célestine un instrument pour l'illustrer lorsqu'un des deux personnages serait à l'écran. 

Ainsi Célestine fut illustré par la clarinette, Ernest par le violon:

Lorsque les deux étaient réunis, le piano était utilisé pour illustrer leur amitié

Vincent a donc fait des maquettes pour toutes les mélodies du film. Ce n'est qu'à la fin de la production avec l'image du film terminée que Vincent a enregistré avec ses musiciens. Pour une des scènes du film, nous avons choisi de procéder différement. Cette scène la voici telle qu'elle était écrite dans le script. 

Sur la toile blanche, le pinceau de Célestine fait une seule courbe, d'un bleu parfaitement hivernal.

CÉLESTINE : (CONT'D)

(montrant le tableau)

Ernest, je te présente l'hiver.

ERNEST :

(prenant son violon)

En musique, ça donne ça.

La ligne musicale du violon suit la courbe bleue de Célestine… C'est l'hiver.

 

 

75. EXT. Campagne - jour

La ligne musicale s'étire et accompagne jusqu'au bout la métamorphose du paysage qui passe de l'hiver au printemps. Les nuages disparaissent, le soleil s'épanouit, la neige commence à fondre et les arbres à goutter, l'herbe pousse, les branches verdissent, les fleurs s'ouvrent, les insectes butinent, les oiseaux chantent, bref, c'est l'avènement du printemps que le violon d'Ernest célèbre jusqu'à ce que la porte de la maison s'ouvre et qu'Ernest et Célestine apparaissent sur le seuil.

 

Cette scène de transition musicale devait être un jeu entre la musique et le dessin. Il fallait donc que le dessin soit complètement inspiré par la musique à la manière des films de Oskar Fischinger (à voir juste ici un de ses films "L'Apprenti Sorcier" absolument fabuleux). On a donc demandé à Vincent de faire la musique en lui donnant quelques consignes, le but était qu'il exprime en musique la transition entre l'Hiver et le Printemps.

Une fois la musique faite, je suis allé voir l'animateur pour le briefer sur cette scène

Voici donc le résultat de cette scène un peu particulière. Je vous laisse la découvrir en espérant qu'elle vous plaira. Je tiens à préciser que cette scène a été faite par Davy, le D'Artagnan de l'animation. 

  • Twitter - Black Circle
  • Vimeo - Black Circle